Actualités et événements

Vendredi 15 Septembre, 2017


Sol Daurella, chairman CCEP : la diversité facteur de performance pour une entreprise

Sol Daurella est Présidente du Conseil d’Administration CCEP (Chairman) Elle est intervenue mi septembre lors d'une session du réseeau mixité WoMen@Coca-Cola et partage ici ses convictions en matière de diversité.

Je crois sincèrement que l’empowerement des femmes est essentiel pour le succès et la croissance de notre entreprise. La politicienne et diplomate américaine Madeleine Albright disait : “Il y a un endroit en enfer réservé aux femmes qui ne viennent pas en aide aux autres femmes”. Comme je ne pourrais pas être plus d’accord avec elle, et que j’aimerais beaucoup avoir ma place au paradis, je prends très au sérieux la question de la diversité.

LA DIVERSITE, FACTEUR DE PERFORMANCE POUR UNE ENTREPRISE

Il y a deux autres raisons de croire en cette diversité : la première concerne l’ensemble des valeurs qui définissent la diversité : justice, dignité et respect. La seconde est de voir l’égalité des sexes et la diversité comme un bénéfice pour tous, et particulièrement pour le potentiel de notre entreprise.

La diversité stimule la créativité et l’innovation, grâce à la variété de connaissances, de compétences et d’expériences. Sur le long terme, elle est essentielle pour construire une entreprise durable.

Cette citation de Warren Buffet me parle énormément : “Les femmes contrôlent 70 % des dépenses de consommation globales”. Cela paraît évident, mais une entreprise qui réussit est une entreprise qui comprend ses clients.

Par exemple, lorsque le logiciel de reconnaissance vocale est apparu dans l’industrie automobile, il y avait un énorme défaut : le logiciel reconnaissait à peine les voix de femmes…! Des clientes donnaient des indications à leur voiture et rien ne se passait !

Alors, quelle a été l’erreur commise ? L’équipe qui a travaillé sur le projet de départ manquait tout simplement de diversité. Le fait que l’équipe ait été majoritairement masculine a poussé le système à être réglé pour répondre à leur voix et aux mêmes modèles vocaux. L’innovation a été complètement ratée car elle ne prenait pas en compte 50 % de la population.

Les entreprises qui font preuve de mixité dans l’équipe de direction bénéficient quant à elles d’une meilleure performance financière et ont la capacité à se redresser et à s’adapter aux évolutions du marché.

ETRE UNE FEMME LEADER DANS UNE ENTREPRISE

Pour vous parler des femmes dans le monde de l’entreprise, je souhaiterais partager mon expérience personnelle. Le leader que je suis aujourd’hui a été très largement façonné par mes expériences professionnelles et mes expériences de vie, remontant même jusqu’à mon enfance.

J’ai grandi avec un père qui m’a naturellement tournée vers l’entreprise familiale, en m’éduquant et en me motivant à dédier ma vie à l’entreprise.

J’ai eu également la chance de pouvoir calquer l’éducation et les valeurs de mon père à celles de Coca-Cola au fur et à mesure que je m’y développais. 

Des valeurs et une éducation reposant sur la culture de l’effort, le travail et le sacrifice, le courage, la détermination, la rigueur, la discrétion et l’humilité, la solidarité, la fierté d’appartenance, la capacité d’entreprendre, et l’honnêteté.

Mes expériences professionnelles m’ont appris une autre chose très importante : il y a toujours de nouvelles portes à ouvrir et de nouvelles opportunités à explorer si vous vous donnez la peine de les rechercher.

Grâce au soutien de ma famille mais aussi à l’appui d’une équipe remarquable, j’ai pu trouver le courage de saisir de nouvelles opportunités.

Cela a commencé par l’intégration de sept entreprises familiales en une grande entreprise de biens de consommation espagnole, jusqu’à la création d’une entreprise européenne, laquelle a demandé encore plus de courage.

Chacune de ces opportunités m’a enrichie et m’a permis de développer mes compétences et capacités.

UN CONSEIL POUR UNE FEMME QUI SOUHAITE FAIRE EVOLUER SA CARRIERE ?

Beaucoup répondraient à cette question en mettant en avant les compétences fondamentales en leadership, comme la stratégie, la prise de décision et la prise de risque.

Ces éléments sont bien évidemment les facteurs clés du succès – ceux qui me paraissent être « ceux qui comptent », qui sont les fondamentaux. Ils sont très importants mais je dirais qu’ils ne sont pas suffisants pour réussir.

Il existe un autre ensemble de facteurs qui sont plus d’ordre comportemental. Ceux qui font la différence et qui conduisent réellement à l’art du leadership et du succès.

Le premier de ces facteurs est la passion. Vous serez plus aptes à rencontrer le succès et le bonheur si vous faites ce que vous aimez. Choisir un travail qui vous passionne vous aidera à trouver et à garder une attitude positive. Comme disait Winston Churchill : « Les pessimistes voient une difficulté dans chaque opportunité quand les optimistes voient une opportunité dans chaque difficulté ».

La persévérance est également un facteur clé de succès. Bien souvent, il m’est arrivé d’être à deux doigts de jeter définitivement l’éponge alors que j’étais sur le point d’accomplir mon plus grand succès.

Soyez guidé par vos principes. Faites les choses qui vous semblent justes, peu importe les circonstances ou conséquences. Utilisez ces principes solides pour vous guider dans votre manière de travailler. Cela vous donnera le courage de prendre les bonnes décisions et le courage est essentiel au succès.

Enfin, faites ce que vous dites et érigez en modèle les principes que vous voulez que les autres suivent. Vos actions seront toujours plus importantes  que vos mots.

EQUILIBRE ENTRE VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PERSONNELLE

Trouver l’équilibre parfait entre travail et vie personnelle n’est jamais facile et les solutions pour y arriver varient énormément en fonction de votre âge, de ce qui se passe dans votre vie et d’où vous en êtes.

Mais avec le temps, j’ai trouvé plusieurs vérités universelles qui peuvent vous aider à trouver cet équilibre, à une condition : si vous avez déjà rencontré votre partenaire, il faut qu’il vous soutienne dans vos ambitions professionnelles.

La première vérité est de prioriser sans relâche sur ce qui est vraiment important pour vous, et de focaliser vos efforts dessus.  Cela requiert non seulement d’avoir une « to do » liste claire et précise, mais également d’avoir une « not to do » liste aussi solide ! Faire une liste des choses que vous ne ferez pas est le seul moyen de vraiment faire les choix sur ce que vous voulez faire.

Faire des choix implique des compromis que vous devez accepter.

Une autre vérité : il est très important de savoir accepter que l’on nous aide quand on nous le propose, mais aussi de savoir demander de l’aide quand on en a besoin. C’est souvent très compliqué à accepter pour une femme parce que nous aimons souvent faire tout nous-même.

Et dernière vérité : adopter un équilibre vie pro/vie perso avec une vision sur le long-terme. Au lieu d’essayer de trouver un équilibre de manière quotidienne ou hebdomadaire, voyez cet équilibre comme un objectif à long terme, et il y a de grande chance pour que vous vous sentiez mieux vis-à-vis de cet équilibre à atteindre.

 « BE BOLD FOR CHANGE »

Agir avec audace débute par une phase de prise de conscience et d’acceptation. Il y a une théorie qui dit qu’une fois qu’on a pris conscience du problème, il est déjà à moitié résolu.

Je viens d’apprendre une nouvelle désastreuse : d’après le World Economic Forum, l’égalité hommes femmes ne sera pas atteinte avant 100 ans... !

En supposant que ce manque de prise de conscience n’est pas volontaire et lié à un non-dit généralisé- nous devons repenser notre manière d’approcher la diversité et l’inclusion.

Nous devons réaliser une vraie prise de conscience en nous appuyant sur des informations précises, et non sur des chiffres approximatifs qui ne parlent pas. Nous devons identifier précisément par pays, par fonctions, par niveaux, là où les postes féminins sont les moins nombreux. Faire des généralisations ne suffit pas.

Nous devons aussi avoir un système de mesure efficace, pour pouvoir contrôler l’évolution grâce à des indicateurs clairs pertinents. Ce n’est qu’en ayant ces indications précises que l’on pourra identifier les obstacles et les éléments moteurs à la diversité dans toute ses formes et à tous niveaux de l’organisation.

Chez CCEP, nous progressons, mais nous pouvons être encore plus audacieux. Nous travaillons aujourd’hui sur un nouveau plan dédié à la diversité et l’inclusion, qui sera mis en place un peu plus tard dans l’année. Ce plan visera à augmenter le nombre de managers femme, à renforcer le système de mentoring, et à identifier les femmes à fort potentiel.

Je crois sincèrement que la création d’un environnement de travail diversifié et inclusif conduira sur le long-terme à une entreprise meilleure et plus forte et ce, de manière durable. C’est pourquoi, la diversité doit donc être au centre de nos préoccupations business. Nous devons tous nous rassembler, faire preuve d’audace et oser le changement.

 

 

Haut de la page