Actualités et événements

Mardi 15 Mars, 2016


L'industrie en France doit encore séduire les jeunes et les femmes

photo

77% des Français ont une bonne image de l’industrie en France. Mais, les idées reçues persistent. 52% des français s’entendent répéter que les métiers industriels ne sont pas attractifs pour les jeunes. 67% d’entre eux entendent que l’industrie n’offre pas les mêmes perspectives de carrière aux hommes et aux femmes. 

Selon un sondage Harris Interactive pour Coca-Cola Entreprise, les idées reçues concernant l’industrie française persistent. Alors que 77% des Français ont plutôt une bonne image de l’industrie, 52% d’entre eux s’entendent dire que les métiers industriels ne sont pas attractifs pour les jeunes. 67% entendent dire que l’industrie n’offre pas les mêmes perspectives de carrière aux hommes et aux femmes.

Acteur à part entière depuis 1921 de l’industrie française, Coca-Cola Entreprise participe activement à la promotion de l’industrie pour les jeunes et les femmes. Plus de 20 000 jeunes des quartiers en difficulté ont notamment visité ses usines depuis 2003. 

Des idées reçues qui persistent

77% des Français déclarent avoir une bonne image des métiers de l’industrie, dont 14% « une très bonne image » et 63% « une plutôt bonne image ». Pour autant, les 2/3 (67%) mentionnent avoir déjà entendu que les métiers de l’industrie n’offrent pas les mêmes perspectives de carrière aux hommes et aux femmes. En outre, non seulement les Français déclarent avoir déjà entendu ces critiques, mais ils peuvent également y souscrire. En effet, 55% sont d’accord pour dire qu’ils n’offrent pas les mêmes perspectives de carrière aux hommes et aux femmes. Les femmes sont encore plus nombreuses à être d’accord avec ces jugements (respectivement 49% et 61%).

De même, 52% des Français déclarent avoir déjà été confrontés à l’opinion selon laquelle les métiers de l’industrie ne sont pas attractifs pour les jeunes et 40% y adhérent. Cela ne les transforme pas pour autant en des métiers de seniors.

Une attente en termes de communication

Pour valoriser les métiers de l’industrie, les Français estiment qu’il faudrait en priorité communiquer sur le potentiel d’emplois ouverts aux jeunes (48%), leur diversité (43%) et les perspectives de progression en termes de carrière et de salaire qu’ils offrent (43%). Ces aspects priment sur la prise en compte de l’environnement dans ces métiers (25%), leur féminisation (20%) ou leur digitalisation (9%).

Celles qui doivent avant tout porter ce discours sont aux yeux des Français les entreprises industrielles (53%). Elles sont jugées mieux placées pour agir et pour valoriser les métiers de l’industrie que l’école, les enseignants (38%) ou que le gouvernement (29%). Moins d’un répondant sur cinq ou moins citent ensuite les syndicats et associations professionnelles (20%), les médias (18%), les salariés travaillant dans ce secteur (16%) ou les collectivités locales (13%).

Coca-Cola Entreprise : un acteur engagé pour la promotion d’une industrie sans préjugé

Coca-Cola Entreprise emploie 2 600 collaborateurs en France pour fabriquer, distribuer et commercialiser l’ensemble des boissons produites sur le territoire.  

Impliqué sur l’insertion professionnelle des jeunes, Coca-Cola Entreprise a signé en 2013 la Charte « Entreprises et Quartiers » avec le Ministère délégué à la Ville pour favoriser l’emploi des jeunes issus de quartiers politiques de la ville. Et, dès 2003, Coca-Cola Entreprise a accompagné 20 000 jeunes dans leur insertion professionnelle au travers de son programme « Passeport vers l’Emploi » (visites de sites, parrainages de jeunes, simulations d’entretien d’embauches, etc.) 

L’engagement pour la parité est également une priorité pour l’entreprise. Afin de favoriser l’accès aux femmes à des postes de management, Coca-Cola Entreprise a mis en place une politique volontariste. Pour toute nomination à un poste de manager, l’équipe de recrutement assure au moins une femme dans la short-list. En conséquence,  50% des recrutements sur des postes de management depuis 2011 concernent des femmes et le Comité de direction est presque à la parité avec 45% de femmes.

Pour retrouver l’intégralité de l’étude Harris Interactive :

http://harris-interactive.fr/opinion_polls/les-metiers-de-lindustrie-victimes-da-priori/

Haut de la page