Actualités et événements

Mercredi 02 Décembre, 2015


#SolutionsCOP21 : Arnaud Rolland, Directeur RSE de CCE revient sur la gestion du plastique et l’enjeu du recyclage chez Coca-Cola Entreprise

La gestion du plastique représente un enjeu majeur dans la chaîne du recyclage : l’utilisation de cette matière comporte de nombreux avantages. Arnaud Rolland nous éclaire sur la façon dont Coca-Cola Entreprise compte en tirer parti car c’est 34% de plastique recyclé qui se trouve dans l’emballage de ses bouteilles.

Yolaine de La Bigne : Votre entreprise s’intéresse beaucoup et travaille beaucoup sur l’économie circulaire, c’est-à-dire, penser déjà à la fin de vie d’un matériau ou d’un emballage quand on le crée ? Je suppose qu’il y a un matériau très compliqué à gérer, c’est le plastique. C’est possible de travailler le plastique avec l’économie circulaire ?

Arnaud Rolland : Aujourd’hui oui, ce n’était pas encore le cas il y a 10 ans en France car l’enjeu du plastique c’est de s’assurer qu’on a un matériau recyclé de suffisamment bonne qualité pour pouvoir refaire une bouteille avec qui sera donc apte au contact alimentaire, que l’on pourra conserver le produit avec toutes ses qualités. Ces technologies sont encore récentes sur le marché français puisque cela date de moins de 10 ans et aujourd’hui nous avons décidé, nous Coca-Cola Entreprise de soutenir cette filière industrielle en France. Donc la filière qui va recycler toutes les bouteilles plastiques sur le marché français pour pouvoir re-fabriquer de nouveaux emballages avec. C’est pour cela que nous nous sommes associés au leader français de ces technologies qui est le groupe APPE (maintenant Plastipak Packaging) qui a une usine en Bourgogne, qui produit chaque année 48 000 tonnes de plastique recyclée apte au contact alimentaire. 48 000 tonnes c’est l’équivalent d’un tiers de toutes les bouteilles plastiques collectées sur le marché français. Donc c’est de loin la première unité industrielle sur le marché.

Yolaine de La Bigne : Et donc le but étant qu’un jour, toute bouteille en plastique soit dans ce cercle vertueux de l’économie circulaire c’est ça ?

Arnaud Rolland : Exactement.

Yolaine de La Bigne : Et a priori cela serait pour quand ? C’est encore une utopie ?

Arnaud Rolland : Malheureusement pas pour tout de suite car on se heurte à une vraie difficulté qui est le gisement disponible. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, les technologies existent pour recycler le plastique, pour faire de nouvelles bouteilles. Simplement, nous n’en avons pas assez aujourd’hui, on manque de matière à recycler puisqu’en France seule une bouteille plastique sur deux est triée et collectée, nous avons donc impérativement besoin de développer ce pourcentage pour récupérer plus de bouteilles pour remettre encore plus de matière recyclée dans nos emballages.

Yolaine de La Bigne : Donc on revient toujours à la même chose, c’est qu’au départ, cela démarre par le consommateur qui doit absolument trier ses bouteilles et ne surtout pas les jeter n’importe où.

Arnaud Rolland : Exactement, on fait face à un vrai changement sociétal de prise de conscience que tous nos emballages du quotidien, il est important de les trier car derrière, toute l’industrie va pouvoir les réutiliser pour fabriquer de nouveaux produits et donc créer cette boucle vertueuse. Aujourd’hui chez Coca-Cola Entreprise, nous avons en moyenne 34% de plastique recyclé dans l’ensemble de nos bouteilles.

Pour en savoir plus : Rapport RSE 2014/2015

Pour écouter l'interview : Interview Arnaud Rolland

Haut de la page