Actualités et événements

Mercredi 02 Décembre, 2015


#SolutionsCOP21 : Arnaud Rolland, Directeur RSE de CCE explique concrètement ce qu’est l’économie circulaire chez Coca-Cola Entreprise

Le recyclage des fameuses canettes et bouteilles en plastique ne pourrait pas se faire sans le cercle vertueux de l’économie circulaire … dont nous faisons aussi partis ! Arnaud Rolland, responsable développement durable chez Coca-Cola Entreprise, s’est livré sur l’éco-conception et la gestion de la seconde vie des emballages au sein du géant de la boisson gazeuse.

Yolaine de La Bigne : On parle beaucoup en ce moment de l’économie circulaire, c’est un des grands mots, c’est un terme passionnant. Cela veut dire quoi pour Coca-Cola Entreprise ?

Arnaud Rolland : Très simplement, cela veut dire pour nous, organiser toute la chaine industrielle de réutilisation des emballages qu’on a déjà produit et mis sur le marché. Dans l’économie circulaire vous avez aussi la prise en compte de toutes les phases de la vie du produit, de sa conception, de sa production jusqu’à sa réutilisation en boucle fermée. L’idée, très simplement, c’est de mettre des produits sur le marché qui sont 100% recyclables qu’on va ensuite collecter pour pouvoir les réutiliser et faire de nouveaux produits. On parle de boucle fermée industrielle puisque la matière qui compose les emballages est réutilisée en circuit fermé.

Yolaine de La Bigne : Cela veut dire qu’en créant un produit, un emballage, vous pensez déjà à sa fin ? On pense déjà aux responsabilités, aux conséquences que peut avoir un emballage.

Arnaud Rolland : C’est exactement ça.

Yolaine de La Bigne : C’est une conception qui est passionnante mais je suppose que ce n’est pas évident et que cela fait appel à des tas d’acteurs différents, ce n’est pas évident de travailler avec tout le monde, comment est-ce que cela se passe ?

Arnaud Rolland : Quand on parle d’économie circulaire, on parle de différents acteurs qui ne se parlent pas forcément mais qui travaillent les uns à la suite des autres pour faire fonctionner cette boucle fermée et ça démarre par le consommateur. Si le consommateur ne fait pas le geste de tri en début de la chaine, pour les emballages, on ne pourra pas les collecter et on ne pourra donc pas les réutiliser. Nous avons donc besoin que chaque maillon de cette chaine puisse fonctionner. Le consommateur, le sensibiliser à bien trier ses matériaux et ses emballages. Les collectivités locales qui elles organisent toute la collecte, partout en France de tous les matériaux triés par les foyers français. Et ensuite, les industriels du recyclage qui doivent développer leur capacité de production, leur technologie de recyclage pour s’assurer que, in fine, on ait des matériaux de qualité, que l’on puisse, nous, ensuite réutiliser pour fabriquer de nouveaux produits. Nous faisons donc face à une diversité d’acteurs et tous les maillons de cette chaine doivent fonctionner ensemble.

Yolaine de La Bigne : c’est bien d’entendre cela car on parle toujours des entreprises mais c’est bien de nous rappeler que nous consommateurs, nous avons quand même un rôle de base, très important.

Arnaud Rolland : Absolument. Chacun a un rôle très important à jouer pour que cette chaine fonctionne et c’est pour cela que l’on axe beaucoup de nos actions sur la pédagogie, la sensibilisation notamment auprès des jeunes, sur ces sujets.

Pour en savoir plus : Rapport RSE 2014/2015

Pour écouter l'interview : Interview Arnaud Rolland

Haut de la page